OK

Les composants du verre

Les verres actuels les plus fréquents (construction, contenants,…) sont des verres sodocalciques, c.-à-d. essentiellement composés de silice (SiO2), de sodium (Na) et de calcium (Ca). La silice est le composant principal du verre : près de 70% de la masse. Les sables quartzeux contiennent essentiellement de la silice. La silice est l’élément vitrifiant (oxyde formant le réseau vitreux) du verre.

Le point de fusion de la silice est à 1700oC.  Pour abaisser (à moins de 1400oC) cette température, on ajoute aux éléments formateurs un fondant, appelé soude, le carbonate de sodium (Na2CO3), qui représente env. 14 % de la masse. Dans le passé, et dans ailleurs dans le monde, on s’est servi d’autres fondants.

Enfin le calcaire (CaCO3), la magnésie (MgO) ou l’alumine (Al2O3), sont ajoutés pour stabiliser ces matières premières, à raison d’env. 10 % de la masse.

Du « calcin » ou « fritte » (verre recyclé, nettoyé et broyé) permet également d’abaisser la température de fusion. On l’ajoute, en proportion variable à ces matières premières.

Additifs et colorants complètent la masse à raison de 5 à 6 %.

Les colorants sont des oxydes métalliques. Introduits dans la structure du verre comme ions, ils absorbent une ou plusieurs longueurs d’onde de la lumière blanche. C’est donc l’interception sélective d’un rayonnement qui donne une couleur. L’oxyde de cobalt, par exemple, absorbe la couleur orange et donne un verre bleu.

 

Tous ces éléments, réunis dans des proportions très précises, sont portés à env. 1500oC, dans un four, afin de les transformer en verre liquide.

Vitroparcours Au Château Case postale 225 CH-1680 Romont Tél. +41 (0)26 652 18 34 Fax +41 (0)26 652 49 17 cr:vasb:ivgebcnepbhef.pu